43 rue Corps Franc Pommies
47000 Agen
Contacter le secrétariat
secretariat.ifps@ch-agen-nerac.fr
​Nous Contacter
05 53 77 78 00


Le métier d'Auxiliaire de Puericulture


L’auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’Etat ou de l’infirmière puéricultrice diplômée d’Etat, dans le cadre de l’article R. 4311-4 du code de la santé publique. Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, défini par les articles R. 4311-3 et R. 4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier.
L’auxiliaire de puériculture réalise des activités d’éveil et des soins adaptés à l’évolution de l’état clinique visant au bien-être, à l’autonomie et au développement de l’enfant. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité, les autres professionnels, les apprenants et les aidants. L’auxiliaire de puériculture participe à l’accueil et à l’intégration sociale d’enfants porteurs de handicap, atteints de pathologies chroniques ou en situation de risque d’exclusion ou de maltraitance.
L’auxiliaire de puériculture travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire intervenant dans les services de soins ou réseaux de soins des structures sanitaires, médico-sociales ou sociales notamment dans le cadre d’hospitalisation ou d’hébergement continus ou discontinus en structure ou à domicile, ou dans le cadre de structure de prévention et dépistage.
fiche RNCPArrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture

En tant que professionnel(le) de santé, l'auxiliaire de puériculture est autorisé(e) à dispenser des activités d'éveil et d'éducation et réaliser des soins d'hygiène et de confort pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l'autonomie de l'enfant, dans le cadre du rôle propre de l'infirmier et des actes spécifiques définis prioritairement pour l'infirmière puéricultrice, en collaboration et dans le cadre d'une responsabilité partagée.
Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :
1. Accompagner l'enfant dans les activités de sa vie quotidienne et sociale ;
2. Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences ;
3. Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

Le programme de formation Auxiliaire de Puériculture

Cinq compétences « cœur de métier »

  • Accompagner l’enfant dans les actes essentiels de la vie quotidienne et de la vie sociale, personnaliser cet accompagnement à partir de l’évaluation de sa situation personnelle et contextuelle et apporter les réajustements nécessaires.

  • Elaborer et mettre en œuvre des activités d’éveil, de loisirs, d’éducation et d’accompagnement à la vie sociale adaptées à l’enfant ou au groupe.
  • Identifier les situations à risque lors de l’accompagnement de l’enfant et de son entourage, mettre en œuvre les actions de prévention adéquates et les évaluer.

  • Evaluer l’état clinique d’une personne à tout âge de la vie pour adapter sa prise en soins.

  • Mettre en œuvre des soins adaptés à l’état clinique de l’enfant.

Sept compétences communes à la formation aide-soignant

  • Accompagner la personne dans son installation et ses déplacements en mobilisant ses ressources et en utilisant les techniques préventives de mobilisation

  • Etablir une communication adaptée pour informer et accompagner la personne et son entourage

  • Informer et former les pairs, les personnes en formation et les autres professionnels

  • Utiliser des techniques d’entretien des locaux et du matériel adaptées en prenant en compte la prévention des risques associés
  • Repérer et traiter les anomalies et dysfonctionnements en lien avec l’entretien des locaux et des matériels liés aux activités

  • Rechercher, traiter et transmettre, quels que soient l’outil et les modalités de communication, les données pertinentes pour assurer la continuité et la traçabilité des soins et des activités

  • Organiser son activité, coopérer au sein d’une équipe pluri-professionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d’une démarche qualité / gestion des risques

Les évolutions de carrière

Le cursus peut être poursuivi vers des formations en IFSI ou de petite enfance :


  • Préparation du diplôme d’État d’infirmier

  • Diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE )

  • Infirmière puéricultrice

  • CAP Accompagnant éducatif petite enfance

  • Assistante Maternelle

Les lieux d'exercice

Les lieux d’exercice sont très variés. Ainsi les Auxiliaires de Puériculture ont la possibilité d’exercer :


  • En établissements publics ou privés

  • Dans les structures de l’éducation nationale

  • Dans les PMI (centres de protection maternelle et infantile)

  • En maternité ou dans un service hospitalier

  • En crèche ou en halte-garderie

Répartitions de la durée de Formation

D’une durée totale de 1 540 heures, soit 44 semaines, la formation est organisée conformément au référentiel de formation prévu à l’annexe III. Elle comprend des enseignements théoriques et pratiques organisés en institut ou à distance et une formation réalisée en milieu professionnel.
La formation théorique et pratique est d’une durée totale de 770 heures ou 22 semaines. La formation en milieu professionnel comprend 770 heures correspondant à un total de 22 semaines de 35 heures.

Enseignement en institut et à distance

La formation théorique et pratique comprend dix modules, un dispositif d’accompagnement pédagogique individualisé, des travaux personnels guidés et un suivi pédagogique individualisé des apprenants.

L’enseignement théorique peut être réalisé à distance en fonction des modules concernés. Il est réalisé sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés ou de travaux pratiques. Les enseignements théoriques et pratiques peuvent être mutualisés entre classes d’apprenants.

Les outils de simulation en santé sont utilisés pour favoriser les apprentissages pratiques et gestuels. L’inter-professionnalité est recherchée.

Obtention du diplôme

Le diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture (DEAP) s’obtient par la validation de l’ensemble des 5 blocs de compétence acquis en formation théorique et pratique et en milieu professionnel, selon les critères d’évaluation définis dans le référentiel métier.

L’élève doit obtenir une note au moins égale à dix sur vingt à chaque module de formation constituant le bloc de compétence. Il ne peut pas y avoir de compensation entre module.


L’institut de formation s’assure que l’élève a acquis l’ensemble des compétences métier.

Cette formation permet d’obtenir un diplôme d’état de niveau 4.

Principes pédagogiques de l'IFAP

La valorisation de l’interdisciplinarité et de la collaboration interprofessionnelle s’articulent dans les dispositifs pédagogiques de l’institut mais aussi dans les pratiques pédagogiques et professionnelles. Les projets des instituts développent la formation nécessaire aux besoins de la population et sont en lien avec le plan régional de santé de la Nouvelle Aquitaine.

Le projet pédagogique constitue un outil commun aux formateurs et aux élèves qui donne un sens à l’action pédagogique. C’est aussi un guide de référence qui rend lisible notre dispositif de formation pour l’ensemble de nos partenaires des milieux professionnels.


Projet pédagogique IFAP 2023-2024

Parcours de stage

La formation en milieu professionnel comprend quatre périodes de stages à réaliser en milieu professionnel.

Ces périodes peuvent être effectuées dans différentes structures employeurs, publiques ou privées, du champ sanitaire, social ou médico-social, en établissement ou en hospitalisation à domicile.

Le parcours de stage comporte au moins une période auprès d’enfants en situation de handicap physique ou psychique.


Quatre périodes en milieu professionnel doivent être réalisées :

  •  Période A de 5 semaines
  •  Période B de 5 semaines
  •  Période C de 5 semaines
  •  Période D de 7 semaines : en fin de formation, période intégrative en milieu professionnel, correspondant au projet professionnel et/ou permettant le renforcement des compétences afin de valider l’ensemble des blocs de compétences.

Coût de la formation


  • Les frais d’inscription à la formation, à acquitter à la confirmation de l’inscription sont de 100€
  • Les frais de formation s’élèvent à 7250€ pour un cursus complet (pour un cursus partiel, se renseigner auprès de l’Institut)

Modalités de financement


Pour les candidats de droit commun, les frais de formation sont pris en charge :

  • Par le Conseil régional Nouvelle Aquitaine
  • Par Pôle emploi

Pour les candidats en formation professionnelle continue, les frais de formation sont pris en charge :

  • Par son employeur
  • Par un organisme financeur du type CIF (OPCO de santé, ANFH, …)
  • Pour les ASHQ, admis hors sélection, la prise en charge employeur est un pré requis à l’admission

Admissions

« Arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d’admission aux formations conduisant aux diplômes d’État d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture »

Conditions d’âge :

Avoir 17 ans au moins au moment de l’entrée en formation et avoir réussi les épreuves de sélection.

Conditions d’admissibilité :

Les formations conduisant au diplôme d’État d’aide-soignant et au diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture sont accessibles, sans condition de diplôme.
La sélection des candidats est effectuée par un jury de sélection sur la base d’un dossier et d’un entretien destinés à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre l’une des formations visées au premier alinéa de l’article
  • Dossier : L’ensemble fait l’objet d’une cotation par un binôme d’évaluateurs composé, selon la formation concernée, d’un aide-soignant ou d’un auxiliaire de puériculture en activité professionnelle et d’un formateur infirmier ou cadre de santé d’un institut de formation paramédical (composition du dossier dans l’article 6 de l’arrêté du 7 Avril 2020)
  • Entretien : d’une durée de quinze à vingt minutes il est réalisé pour permettre d’apprécier les qualités humaines et relationnelles du candidat et son projet professionnel.
Les candidats déposent leur dossier directement auprès de l’institut ou des instituts de formation de leur choix. En cas de regroupement d’instituts, les candidats déposent un seul dossier auprès de l’institut de formation pilote mentionné à l’article 4 et priorisent les instituts du groupement.



Allègements de formation :

Sous réserve d’être admis à suivre la formation, des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allègements partiels ou complets de certains modules sont accordées aux élèves titulaires de certains titres et/ou diplômes.

Voir le tableau ci-dessous pour le détail des allègements :

Temps de formation Cursus complet / Cursus partiel AP

Dossiers

Concours

Ouverture des sélections

Ouverture des candidatures et mise en ligne du dossier d'inscription à la sélection sur le site de l'IFPS.

Envoi du dossier de sélection

Après avoir téléchargé et complété le dossier d'inscription à la sélection, celui-ci doit être retourné à L'IFPS, complet, à l'adresse indiquée.

Résultats D'admission

Les candidats sont prévenus de leur admission ou non à l'Institut de Formation Auxiliaire de Puériculture

Inscription

Les candidats admis devront remplir et renvoyer leur dossier définitif de rentrée


Résultats de Sélection IFAP

Résultats Diplôme d'Etat Auxiliaire de Puériculture


Nos Formations

58
Nombre d’apprenants accueillis en 2022
93%
Taux de réussite en 2022
97%
Taux d’accès à l’emploi à 3 mois de la diplomation 2022
40
Partenaires de stage